Arago - Poitiers (0-3)

13 janvier 2017 - 969 vues

La mauvaise série continue pour l’Arago qui a été dominé dans sa salle 0-3. Volontaires, mais insuffisamment performants sur les fondamentaux du jeu (service, réception, défense), les sétois subissaient dans les deux premiers sets la loi de poitevins (19-25, 17-25) emmenés par un Nimir impressionnant.

Les coéquipiers de Rafael Redwitz offraient une belle réaction dans le 3eme set, mais ne parvenaient pas à conclure, malgré 2 balles de set. Ils craquaient finalement sur un ace de Nimir, justement, qui offrait le gain de la manche (25-27) et de la rencontre à son équipe.

Malgré la défaite, les sétois n’ont rien à se reprocher au niveau de l’engagement et de l’état d’esprit. Il ne leur reste plus qu’à travailler pour dépasser cette mauvaise période. La réception d’Aich Dob mercredi prochain au Barrou (19h30), en 16eme de finale de la coupe de la CEV offre une parfaite occasion de se relancer mentalement.

A la loupe :

Résultat final : Arago de Sète / Stade poitevin BV 0 - 3 (19-25, 17-25, 25-27)
Composition de l’Arago :
6 de départ : Redwitz (passeur), Luizinho, Senger (puis Henry) (centraux), Mendez, Lamoise (puis Truthchev)  (réception / attaque), Moreau (Pointu), Peironet (libero).

Un homme dans le match : Abdel Aziz Nimir.
L’attaquant de pointe poitevin a été l’un des bourreaux des sétois ce jeudi. Ce surdoué du volley que l’on avait découvert l’an passé au Barrou avec la même équipe mais comme… passeur a éclaboussé la rencontre de sa classe. Il s’est montré inarrêtable malgré des blocs formés face à lui. Sa feuille de statistiques parle d’elle même, 27 points (+20 d'évaluation), 4 aces, 3 contres, tout cela en seulement 3 sets. Il a, sportivement, été applaudi par le public sétois à l’issue de la rencontre.


Le poitevin Nimir auteur de 27 points ce jeudi soir.

On a bien aimé :
L’attitude des joueurs sétois, qui n’ont rien lâché, malgré la tournure de la rencontre
Le soutien du public sétois vis à vis de ses joueurs
Voir un joueur aussi talentueux que Nimir sur le parquet du Barrou

On a moins aimé :
Les nombreuses erreurs techniques sétoises
La série de défaites en cours
Voir Ewoud Gommans dans les tribunes et non pas sur le parquet


A l'image de l'Arago, Marien Moreau a été bloqué hier soir.


Malgré sa détermination, Luisinho n'est pas parvenu à arrêter les attaquants pictaves.

 

Commentaires (0)

Connectez-vous pour commenter cet article